L’amour propre ne le reste jamais très longtemps

Lorsque la police est venue chez moi ce matin pour fouiller la chambre de mon père et perquisitionner tous les ordinateurs de la maison, parmi toutes les photos de petites filles qu’ils ont retrouvés il y’avait le cliché de ma première petite amie :

Hé oui, après 22 ans de célibat intensif, de kleenex usagés, de cloques au doigts et de pages de mangas Cat's Eyes complétement collés, j'avais enfin trouvé chaussette à mon pied: j'ai "pécho" comme dise les loubards a casquette qui me rackettait mes POGS ya deux ou trois ans au collège Pascal Obispo de mon village.

J'espère que j'aurais finalement mon brevet des collèges cette année !! (Je croise les doigts très forts)

C'était par une chaude nuit d'août, comme on en connaît au camping de Dunkerque: 11 degré, de la folie !

Les parents avaient organisé un Karaoké spécial " HERVE VILLARD REVIVAL 2005". Ils savent s'éclater les grands, ah ça !

C'est la qu'elle m’est apparue, moulée dans son bermuda Cora, et ce merveilleux polaire qui laissait apparaître un généreux 75 A: Marie Josiane qu'elle s'appelait.

Elle connaissait tout le répertoire d’Hervé Villard sur le bout des doigts, enfin sur le bout des moignons à cause d'un fâcheux accident, une histoire de moissonneuse batteuse et de pique-nique dans les blés, quelque chose comme ça.

Nos regards se sont croisés alors qu'elle était de dos: c'est la magie du strabisme. La bave qui coulait du coin de sa bouche sur le long de son menton ne faisait aucun doute: je lui plaisait.

On a passé des nuits entières à faire l'amour habillé sur les galets: la lune était aussi pleine qu'une adolescente après la visite d'une cave, et le vent caressait notre acné qui éclatait par fortes bourrasques, maculant les galets d'une lueur nacrée.

Le pu n'as jamais été aussi étincelant que sous la lune ce soir là.


Tel mon instituteur du CE1, je me mis à lui caresser la poitrine. Je m'amuser à parcourir son corps avec ma langue, me faufilant dans le creux de ses seins pour découvrir moult surprises, tantôt un poil, tantôt une croûte.

Nous eûmes peur un instant qu'elle fût enceinte, car nous nous étions pas protégés: j'ai .... J’ai fauté, l'envie était trop grande, et je l’ai embrassée avec la langue, chose que je m'étais promis de ne plus jamais faire depuis les fausses accusations de ma soeur.

A l'époque je ne savais pas mettre de préservatif, et le goût du latex sur la langue n'est pas des plus agréable.

D’ailleurs, j’ai encore le goût de chipolata mélangé au tartre coincé entre ses dents dans ma bouche: en effet affin de me souvenir à jamais de ce merveilleux baiser, j’ai décidé de ne plus me laver la bouche pour le restant de mes jours (même si j’avais déjà une bonne vingtaine année d'avance).

Trois semaine et c'était déjà le big love: qui a dit que l'amour entre cousins était impossible ? Suffit de voir mes parents.

Mais l’été touchant à sa fin, chacun a du retourner chez soi.

Mais heureusement pour moi, Mamie était tombée dans le coma et à chaque fois que je me soulage en elle, c'est à Marie Josiane que je pense.

Soul Music Breast fed / Hip Hop Powered / Manga Addicted / Punchline Excited. Le Schumacher de la bonne formule, et père fondateur de la New Beat Generation

4 Commentaires

  1. Arnaud dit:

    Une très belle comédie, drôle et émouvante avec de vrais bons moments à passer en famille !
     
    Betedeprod****, une très belle réussite !
     
    Comateen

    Répondre
  2. Buss dit:

    Ahhh!!!Des jolies histoires d'amour comme ça ca fait chaud au coeur!!!C'est ta mami qu'a du étre contente du fond de son coma!! Big up Touf!!Continue!!!

    Répondre
  3. Arnaud dit:

    Ze m'insurze, z'étais zezette (une amie de sa tête)
     
    Comateen

    Répondre
  4. Klara dit:

    Superbe mise en scène mais vomitif beurk ... (je sais ! j'ai été prévenue)....je me suis éclatée à lire des bêtises ... elle as de la chance mamie !! dommage pour elle, de tomber bêtement dans le coma , parcequ' un sac en papier craft (pour que tu respires ! Quand même) sur TA tête et c'était bon. !..lol...lol..

    Répondre

Commenter via les Beaterz

Commenter via Facebook