[Vagabondage] Ce soir, je bois.

Ce soir je bois.

La semaine a été merdique. Bosser. Payer. S'énerver. Alors ce soir, c'est décidé, je bois.

Je ne vais pas siroter socialement. Je ne vais pas la jouer dégustation. Non, Non. Ce soir je me bute.

Je vais sortir, passer de bar en bar. En métro, en taxi. En rampant.
Ce soir je rirai, je discuterai, peut être même que je m'emporterai.
Ce soir j'oublie mes impôts, j'oublie les contrariétés du quotidien. Putain, ce soir je bois!

Pintes, shots, cocktails.
Tant pis si mes finances font la gueule, tant pis si demain tout recommence.
Tant pis si demain je ne me souviens de rien, tant pis pour la gueule de bois.
Tant pis pour le dernier métro, ce soir j'emmerde Truffaut, je bois.

Ce soir mon voisin sera mon pote.
Ce soir mon voisin je l'emmerde.
Ce soir je donne tout pour mes compagnons de boissons.
Ce soir je vide mes poches pour le barman.
Ce soir je me mets mal.

Tout à l'heure les musiques seront trop fortes et la rue ma pote.
Tout à l'heure je parlerai trop fort et rirai de tout.
Tout à l'heure  tout sera plus brillant, plus beau, plus sympa.
Tout à l'heure je serai saoul. Parce que ce soir, je me pète le crâne.

Demain je serai fauché.
Demain je serai malade.
Demain je serai claqué.
Mais en attendant, ce soir je bois.

Ce soir je fumerai trop, et mélangerai les mauvais alcools.
Ce soir il y aura des flammes sur mes shots.
Ce soir je vivrai comme si il n'y avait pas de lendemain.
Du rhum à la vodka, ne me filez juste pas ce putain de Baccardi.
Dans une flûte ou une chope, peut être direct à la bouteille.
Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse. Tu m'étonnes, ce soir j'picole!

Pas besoin d'une raison ou de trop parler.
Ce soir je vais tiser.

Et puis, demain, c'est loin.

 

Je parle de tout et rien, mais surtout pour ne rien dire. Si je ne dis rien c'est que j'ai tout dit. Dites bienvenue au vagabond urbain. Là je ris. Inside. http://www.triice.fr

5 Commentaires

  1. nyssa dit:

    tjs vivant ? ^^

    Répondre
  2. Triice dit:

    Je dirais surtout: je suis de retour. Je fais ma rentrée numérique. Il fallait qu'il y ait un article autour de la boisson! C'est ma façon de porter un toast. Cheers.

    Répondre
  3. Schmeub dit:

    Ca fais plaisir de te relire.
    Promis la prochaine fois que je bois, je boirais à la santé de cette prose.
    Je ne boirais pas à la social, la ou tu bois mais où tu tiens encore debout, la ou tes propos sont encore cohérents, la ou il te faut pas un quart d'heure pour monter trois marches, la ou tu ne te trompe même pas de chambre.
    Putain je boirai.

    Répondre
  4. Ledock dit:

    Le plus flippant dans cette histoire c'est que malgré la cuite monumentale que je me suis tapé samedi, j'aurai tendance à poser cet article comme l'hymne d'une soirée à venir plutôt que comme la nostalgie lyrique d'une soirée passée.

    C'est dans les foi(e)s fermenté(e)s qu'on fait les meilleurs alcooliques, mais sois gentil n'oublie plus le cannabis la prochaine fois.

    Répondre
  5. Veisalgie | The New Beat Generation dit:

    [...] soir, Triice a dit : ce soir je bois alors ce matin tu trinques. Regard flou, furtive envie de mort sur un soleil naissant, un frisson [...]

    Répondre

Commenter via les Beaterz

Commenter via Facebook